• Si comme moi vous avez besoin d'un accompagnement dans le métier et dans votre pratique afin de gagner en efficacité et en sérénité, je ne peux que vous conseiller le blog "Effet Eurêka",  d'Emmanuel.

     

    Pépite de blog

    https://effeteureka.com/

    Sur son blog, vous trouverez différentes ressources très utiles pour le CP comme un lien vers 40 ateliers en français et 40 ateliers en mathématiques, 5 podcasts menés avec Delphine Grasset, auteure de la méthode Pilotis, pour apprendre à gérer l'hétérogénéité dans une classe de CP, des vidéos d'étude du code, en lien avec la méthode Pilotis, en Keynote et powerpoint.

     

    Pépite de blog

    https://www.enseignants.hachette-education.com/livres/lecture-cp-collection-pilotis-manuel-code-edition-2019-9782016271780

    Emmanuel propose également sur son blog une formation pour les enseignants de CP mais celle-ci peut concerner tous les enseignants à bien des égards.

    Cette formation s'articule autour de 12 modules, sur un an et est en ligne.

    Elle est organisée sous forme de podcasts, de vidéos, de documents PDF ou WORD à télécharger, de liens vers des ouvrages de référence, de liens vers des blogs, des groupes Facebook...

    En participant à cette formation, vous aurez accès également à une adresse mail et vous pourrez si vous le souhaitez faire partie d'un groupe Facebook dédié pour.

    La formation est payante mais elle vaut largement le coup car elle est très riche, Emmanuel et la formatrice Delphine Grasset sont très à l'écoute, vous pouvez accéder à la formation quand vous le voulez et autant de fois que vous le voulez.

     

     Pour vous donner envie, voici les thèmes des 12 modules qui sont abordés dans la formation:

     

    Module 1: l'aménagement de la classe

    Module 2: organiser le temps de la classe et les apprentissages

    Module 3: créer une relation de confiance avec les parents

    Module 4: faire de l'évaluation un outil de pilotage et de régulation

    Module 5: vers une plus grande autonomie des élèves: les ateliers

    Module 6: vers une plus grande autonomie des élèves: les centres d'autonomie

    Module 7: parler de nos élèves autour de nous

    Module 8: la personnalisation des apprentissages

    Module 9: apprendre à lire des mots et les lire de plus en plus vite au CP

    Module 10: manipuler en maths mais pas seulement... dès le CP!

    Module 11: et si nous devions nous auto-évaluer, comment s'y prendrait-on?

    Module 12: bilan des outils et des supports utilisés dans l'année

     

    En ce qui me concerne, c'est la première année où j'ai une GS-CP: c'est un double niveau nouveau pour moi mais il est très confortable car je n'ai que 20 élèves (21 après les vacances!) et nous sommes 3 adultes (j'ai la chance d'avoir une ATSEM à temps plein et une AVS extra).

    Je n'ai donc pas eu d'appréhension pour aborder cette nouvelle année.

    Par contre, ce qui m'a fait tilt quand j'ai découvert le blog d'Emmanuel, ce sont les termes "gagner en efficacité et en sérénité" parce que je suis du genre à passer des heures et des heures à préparer ma classe, à passer de blog en blog, bref à perdre beaucoup de temps pour un résultat pas forcément satisfaisant.

    De plus, quand j'ai vu qu'Emmanuel proposait une formation avec Delphine Grasset, l'auteure de la méthode Pilotis que j'ai choisie d'utiliser avec mes CP, je n'ai pas hésité une seconde!

    Et je peux vous dire que je suis nullement déçue: Delphine a une vision de l'enseignement comme la mienne. Elle travaille en ateliers autonomes avec des temps d'apprentissage aussi en petits groupes. Elle personnalise les parcours de ses élèves et répond ainsi au mieux aux attentes de chacun.

    Emmanuel quant à lui joue à la perfection son rôle de PE débutant en n'hésitant pas à poser toutes les questions que l'on peut avoir.

    Leur disponibilité est aussi sans faille. Delphine n'a pas hésité à me téléphoner alors que je me posais beaucoup de questions sur la mise en place des ateliers autonomes dans ma classe.

    Je n'ai pas encore fait tous les modules de la formation, loin de là, mais ce qui est très pratique, c'est qu'une fois inscrit, on peut y aller quand on veut et autant de fois que l'on veut.

    J'ai donc décidé de revoir tous les modules pendant les grandes vacances afin d'avoir du temps mais aussi un certain recul par rapport à cette année passée.

    L'année prochaine, je n'aurai plus de CP, mais des MS-GS. Peu importe, je trouve que la formation s'adresse à tous les niveaux, sauf quelques modules qui sont vraiment ciblés CP.

    Je souhaite personnaliser au maximum mes apprentissages en proposant des ateliers autonomes et en développant l'autonomie de mes élèves.

    Pour cela, je propose dès cette année à mes petits CP ce que Delphine appelle un contrat de travail.

    Sur leur journée de classe, ils doivent faire 3 activités quand ils le veulent, dans l'ordre souhaité: une page du fichier de lecture, des exercices du fichier de maths de réinvestissement et de la copie ou de l'écriture dans le cahier du jour.

    Mes élèves aiment cette liberté de temps de travail et de choix des activités. De plus, ils le font sur des temps où je ne suis pas présente puisqu'avec mes GS. Certains travaillent donc seul et d'autres par 2 ou 3. Ils se mettent d'accord sur le choix de l'activité et ils s'entraident.

    Pour vérifier leur avancement dans la journée, j'ai conçu un affichage très simple pour chacun d'entre eux.

    Dès qu'une activité du contrat est faite, il la barre et ils mettent leur travail à un endroit précis de la classe.

    Voici l'affichage en question:

    Télécharger « Contrat de travail journalier CP.docx »

     

     

    Si vous hésitez encore, vous pouvez toujours vous inscrire à la conférence des professeurs de CP qui aura lieu les 24 et 25 avril 2021.

    C'est une conférence 100% en ligne et gratuite!

    Pépite de blog pour le CP mais pas que!

    Pépite de blog pour le CP mais pas que!

    Pépite de blog pour le CP mais pas que!

     

     Voici le lien pour avoir toutes les infos et vous inscrire:

    https://effeteureka.com/conference/

     

    N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez!

    Pin It

    2 commentaires
  • La remarque qui revient le plus souvent quand on dit que l'on fonctionne en ateliers individuels est la suivante :

    "mais alors ils sont seuls sur leur table individuelle sans échanges avec les autres oh "

    Pour moi, c'est la réflexion/la crainte de quelqu'un qui n'a malheureusement jamais visité une classe ayant opté pour ce type de fonctionnement .

    Alors pour celles et ceux qui auraient encore des craintes sur ce point, voici la réponse en image :

     

    Je travaille seul

    Il y a des temps de travail individuel, chacun dans sa petite bulle de concentration (clin d'oeil à Jean-Philippe Lachaux et son super MOOC)

     

    Coopérer

    Coopérer

    Coopérer

     

    Je coopère

    Toutes les photos ont été prises durant la même matinée ;) et tendent à prouver que même sans atelier dirigé les échanges se créent.

     

    Coopérer

    construire ensemble

    Coopérer

    Retrouver les initiales des prénoms de la classe

    Coopérer

    2 PS pour construire des collections

    Coopérer

    Une MS et une TPS pour travailler la mémorisation d'algorithmes

    Une élève allophone en binôme avec une autre élève car elle décode mais maîtrise encore peu le lexique.

     

    Voilà de quoi se rassurer ! Les échanges sont nombreux riches et variés...car bien sur il y a aussi tous les projets que l'on retrouve dans n'importe quelle classe.

    Pin It

    votre commentaire
  • Comme chaque année, dans toutes les écoles se pose la question des commandes de rentrée.

    Je vais tenter ici de vous présenter mes choix et pourquoi moi et mes collègues fonctionnons ainsi.

    Je suis enseignante en GS-CP dans une école rurale de 4 classes.

    Cela fait 8 ans que mon école a été créée et maintenant 5 ans que l'équipe enseignante est stable. Nous travaillons beaucoup en équipe et avons au fil du temps réfléchi à des outils de cycle / d'école dans différents domaines. C'est un choix d'équipe qui permet une continuité dans les apprentissages et facilite pour les élèves un retour vers les apprentissages des années précédentes. 

    Voilà donc les outils communs que nous avons mis en place :

    -  une pochette de liaison A4 en polypro translucide, que l'enfant garde chaque année. Super pratique, évite de coller les mots, on voit tout de suite s'il y a un nouveau mot dans la pochette, aussi bien nous à l'école, que les parents à la maison

    - cahier de chants et de poésies de la PS au CM2 : cahier TP 24x32, 144pages

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - classeur d'histoire des arts et d'histoire : de la PS au CM2 pour le parcours artistique et complété en CM par l'Histoire à proprement parler : classeur A4 dos 4 cm

    - classeur d'activités de la PS à la GS afin d'y ranger par domaine les activités des élèves, les synthèses des ateliers, des ceintures … : classeur A4 dos 4 cm, une couleur différente pour chaque promo pour les distinguer visuellement dans la classe. Pour séparer les domaines, des intercalaires fait maison sur feuille de couleur sur laquelle on imprime le domaine concerné et ensuite on glisse l'intercalaire dans une pochette perforée. Simple et adaptable. La limite de ce classeur est bien entendu un trop grand usage des fiches pour les élèves, pas toujours facile à contrôler quand on partage la classe avec un/une collègue qui en use et abuse ;-)

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - cahier de vie de la PS à la GS : cahier 24x32 96 pages unies. Dans ce cahier on retrouve la vie de la classe, les projets, les sorties ...

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - classeurs mémos en français et maths du CP au CM2, avec un sommaire collectif et des leçons numérotées, par domaine. Chaque année, les nouvelles leçons sont ajoutées dans le classeur, en gardant celles des années passées, ce qui permet de reprendre facilement ce que les enfants connaissent déjà et de compléter les apprentissages. Nous utilisons un classeur en maths et un en français, de couleurs différentes, format 17x22, dos 4 cm.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine  Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un cahier pour le domaine Questionner le monde en cycle 2 : cahier 24x32 seyes 96pages. Le cahier suit l'élève pendant 3 ans, les domaines travaillés sont mis les uns à la suite des autres.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un classeur pour l'EMC du CP au CM2, qui suit l'enfant et dans lequel on ajoute chaque année les nouvelles notions en complément de celles déjà vues auparavant : classeur A4, dos 2 cm.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un cahier A4 seyes 96pages du CP au CM2 en anglais

    Voilà pour les outils communs.

    Ensuite j'ai aussi mes propres outils, pour mes GS et mes CP.

    Pour les GS :

    - une ardoise

    - un cahier du jour qui leur permet au fur et à mesure de l'année d'écrire la date, des petits mots, des textes en dictée à l'adulte ….  Petit format pour que les enfants soient à l'aise pour écrire.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - cahier d'écriture : j'investis à la rentrée dans les cahiers GS de Laurence Pierson, que je trouve très bien faits et permettent aux élèves une bonne entrée dans l'écriture cursive, en ayant acquis au préalable de bons gestes pour la tenue du crayon et le positionnement de la main et du bras.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - du petit matériel : crayon à papier, règle, crayons de couleur, Woody pour l'ardoise, feutres, colle, ciseaux, stylo friction en fin d'année (ils adorent parce que ce sont les mêmes stylos que ceux des CP)

    Et pour les CP :

    - cahiers du jour avec couverture cartonnée et un protège cahier : foramt 17x22, lignage 3mm puis 2,5mm puis seyes en fonction des compétences de chaque élève. Pour la rentrée prochaine, j'ai aussi commandé un lot de cahier Gurvan, lignage 3mm qui ont l'avantage de mettre en évidence l'interligne où les élèves doivent écrire. Cela m'évitera de repasser les cahiers un par un pour surligner l'interligne ….

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un porte-vues 60 vues pour y glisser les textes de fluence, les tapuscrits ...

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine  Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un cahier d'écrivain, avec lignage adapté comme pour le cahier du jour

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - un mini agenda fait maison, format A5 qui permet de coller les devoirs en début d'année puis aux élèves de les écrire en cours d'année. Je prépare bientôt un petit article pour vous le présenter en détail.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - une ardoise

    - une trousse avec tout le petit matériel : stylo friction bleu, stylo rouge et vert, crayon à papier, gomme, ciseaux, colle, crayons de couleur, fluo, Woody pour l'ardoise, règle)

    - un manuel de lecture PIANO par élève : je m'en sers pour l'apprentissage du code mais je m'en détache pour la compréhension et la fluence.

    Les outils de mes élèves en GS CP pour la rentrée prochaine

    - le matériel MHM et les mini fichiers imprimés en maths

    Je pense que j'ai fait le tour de mes outils. Si des collègues se posent des questions, ont besoin de davantage de précisions, ont envie d'échanger, je serai ravie de me rendre disponible.

    Pin It

    5 commentaires
  • Avant d'essayer de répondre à cette question complexe, laissez-moi vous décrire un peu mon parcours de maitreS.

    Tout a débuté pour moi en 2003 avec une ouverture de classe en TPS/PS/MS. Sur le coup, je me suis dit "L'HORREUR"!!!

    Donner du sens aux apprentissages: oui, mais comment?!

    En effet, dans ma tête, j'avais tout imaginé sauf de la maternelle...

    Et bien je peux vous dire que cela a été une révélation pour moi!

    Ma maman étant instit majoritairement en cycle 3, il était évident pour moi que ce serait le cycle que je préfèrerais.

    Je me suis complètement trompée!

    Pour ma 2ème année, j'ai hérité d'un poste de remplaçante...

    Je peux vous dire que l'attente du coup de téléphone tous les matins, très peu pour moi, merci!

    Je suis trop angoissée pour cela!

    Mais encore une fois, j'ai eu de la chance! J'ai effectué un remplacement toute une année dans une classe de MS/GS et mon amour pour la maternelle s'est confirmé.

    Puis, ne réussissant pas à obtenir un poste dans un rayon d'une trentaine de km de chez moi, j'ai erré pendant une dizaine d'années sur des postes fractionnés de décharge de direction, de complément de temps partiel, de complément de maître formateur...

    Encore une fois, beaucoup de classes de maternelle au début, puis de plus en plus d'élémentaire, à mon grand regret...

    Cette période fut longue, interminable même, mais tellement formatrice!

    Je crois que je connais presque toutes les écoles de ma circo et j'ai balayé tous les niveaux!

    Je peux vous dire à présent que je ne suis pas fan du cycle 3...

    J'adore le cycle 2 mais mon attachement reste pour le cycle 1!

    C'est surtout en élémentaire que j'ai pu constater le bonheur de pouvoir enseigner en maternelle: beaucoup plus de flexibilité, beaucoup plus de liberté, beaucoup plus d'innocence aussi...

    J'ai alors obtenu un poste fixe dans l'école de ma commune!

    J'ai d'abord eu un CE2 pur à 19 (le rêve), puis j'ai eu un CE2/CM1, un CE1/CM1 et un CE2/CM1 de nouveau.

    J'ai essayé de faire ce que j'ai pu pour amener de ma chère maternelle chez les plus grands, avec les moyens du bord, car je ne me sentais pas à l'aise dans cette pédagogie frontale où l'enseignant domine et les élèves écoutent  "sagement".

    Je me suis alors lancée dans les centres d'autonomie et la classe flexible.

    J'ai dépensé beaucoup d'énergie (et d'argent, il faut bien le dire) pour essayer de mettre en place un climat d'apprentissage plus propice.

    Et puis, patatras...fermeture de classe dans mon école et évidemment, c'est tombé sur moi!

    Gros désarroi au début et grosse joie au final: j'obtiens enfin au bout de 15 ans un poste en maternelle, à 5 min de chez moi!

    Je revis!

    Il faut donc se remettre dedans, le temps d'un été.

    Lire... beaucoup lire...

    Chercher...

    Et aussi découvrir.

    C'est là que les super MaitreS entrent en jeu.

    Je me rends compte durant ces 2 mois de vacances avant mon grand retour en maternelle que je n'ai plus envie d'enseigner comme à mes débuts.

    De par mes lectures et mes discussions avec les MaitreS, j'ai un nouvel éclairage: je n'ai plus envie d'enseigner juste pour enseigner, j'ai envie que les élèves, les enfants soient le moteur même de cet enseignement.

    Mais comment faire?

    J'ai commencé par un aménagement de ma classe.

    Tout d'abord par souci d'en prendre possession et de m'y sentir chez moi mais aussi pour essayer de ne garder que l'essentiel.

    J'ai donc tout sorti de ma classe! Oui, oui, je vous le jure.

    J'ai tout mis dans le couloir, la salle de motricité... Il y en avait partout.

    Et j'ai commencé à faire du tri, à voir quels meubles, quels jeux ...etc j'allais garder.

    Entre la rentrée et Noël, j'ai changé un nombre incalculable de fois la configuration de ma classe.

    Je ne sais toujours pas si j'ai trouvé la bonne, mais une chose est sûre, les enfants y sont bien et moi aussi!

    J' ai 25 MS/GS dans une petite classe. J'ai donc investi la salle de motricité avec la permission de ma collègue de TPS/PS.

    Pour moi, l'organisation spatiale est primordiale dans le processus d'apprentissage.

    Il faut penser sa classe, penser chaque meuble, chaque objet, chaque matériel pour savoir si cela va être utile et fonctionnel pour les enfants.

    J'ai encore trop de choses "néfastes" dans ma classe, mais je n'y suis que depuis 1 an et travaillant à temps partiel, il faut aussi m'adapter aux désidératas de ma décharge.

    Une fois l'organisation spatiale faite, je me suis penchée sur l'organisation temporelle.

    Et c'est mon gros point noir...

    Cela fait 15 ans que je suis instit et 15 ans que j'essaie de faire de belles programmations / progressions (je ne comprends toujours pas quelle est la différence???) et que je ne m'y tiens jamais!!!

    Donner du sens aux apprentissages: oui, mais comment?!

    C'est peut-être pour ça que je n'allais pas au bout des programmes en élémentaire?!!!!

    Plus sérieusement, en maternelle, j'aime aller dans le sens du vent soufflé par mes petits élèves, évoluer au gré de leurs envies, de leurs besoins, et de ce qu'ils apportent au quotidien.

    Alors, oui, il y a le programme... Le fameux!

    C'est clair qu'il faut que j'y sois plus attentive...

    C'est pour cela que j'ai demandé un jour d'été 2019 sur un groupe Facebook, qui était partant pour élaborer des progressions, non pas en terme de périodes comme on a l'habitude de voir, mais en terme de compétences.

    C'est comme cela que nous nous sommes rencontrées avec les MaitreS !

    Bon, le problème, c'est que depuis presque un an maintenant, nous avons échangé et partagé sur énormément de sujets, mais nous n'avons absolument pas avancé sur notre idée de programmations par compétences!!!!

    Donner du sens aux apprentissages: oui, mais comment?!

    Mais, je ne lâche pas l'affaire et j'espère que mes super MaitreS seront de nouveau motivées pour nous y remettre.

    Pourquoi travailler par compétences?

    J'ai eu une discussion très intéressante avec des collègues de cycles 2 et 3 qui travaillent sur l'élaboration de ceintures de compétences. Vous les connaissez peut-être, ce sont celles de la Team Wonder School.

    Je vous conseille d'aller faire un petit tour sur leur site, c'est une vrai mine d'or, même si les publications se font tarder (ça c'est de ma faute, c'est moi qui gère le site....!).

    Cela fait plus d'un an qu'elles sont sur le projet, depuis février 2019 et elles entrevoient de le faire évoluer.

    Je trouve leur raisonnement extrêmement intéressant et tout à fait transposable en maternelle (hein les copines MaitreS?!!!).

    Elles en sont arrivées à se dire qu'un système de ceintures (ou d'étoiles ou autres) limite les élèves dans le sens qu'ils donnent à leurs apprentissages.

    En effet, prenons l'exemple de Marie qui vient de réussir son test pour la ceinture jaune de grammaire.

    "Maitresse, je suis contente, je suis ceinture jaune de grammaire à présent!"

    "Super Marie, mais que cela signifie-t-il pour toi?"

    "Ben, je ne sais pas maîtresse..."

    Là est la faille quelque part. Les enfants progressent, chacun à leur rythme mais ils ne mettent aucun sens derrière.

    Et je pense qu'il en est de même pour les enfants en maternelle.

    Même en individualisant les parcours, en respectant les rythmes de chacun, est-on sûr que chaque enfant saura pourquoi il fait telle ou telle chose et dans quel but?

    C'est à ce moment précis qu'entrent en jeu les compétences!

    Et si nous proposions aux élèves, aux enfants, de s'exercer sur des compétences plutôt que des notions?

    Cela leur permettrait également de pouvoir avancer sur plusieurs compétences en même temps, sans attendre qu'une notion soit acquise pour passer à la suivante.

    Si, au lieu d'avoir des ceintures (ou des étoiles hein, peu importe), de différentes couleurs en calcul par exemple, nous avions une ceinture addition, une ceinture soustraction, une ceinture multiplication et une ceinture division, avec au sein de chaque ceinture une progression imagée par des couleurs pourquoi pas?

    Cet exemple est pour les plus grands mais tout à fait transposable en maternelle je pense.

    Cela voudrait dire que notre chère Marie pourrait avoir commencé sa ceinture d'addition et entamer également celle de soustraction si cela lui chante, sans attendre d'avoir terminé sa ceinture d'addition.

    Personnellement, ce concept me séduit beaucoup et je rêve de pouvoir le mettre en place en maternelle!

    Qui me suit dans les MaitreS???!!!!

    Et vous, comment faites-vous pour donner du sens aux apprentissages ?

     

    Donner du sens aux apprentissages: oui, mais comment?!

    Et pour ceux qui n'y comprennent rien de rien en programmation, progression, progressivité des apprentissages, comme moi, voici un document du site preparerlecrpe.com

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Être attentif et pouvoir se concentrer : le cœur du programme ATOLE

    ATtentif à l’écOLE

     

    ATOLE est un programme qui fait la promotion de l’éducation de l’attention et de la concentration à l’école.

    Partant du constat que l’attention n’est pas enseignée alors qu’elle devrait être un présupposé à tout apprentissage, le programme ATOLE propose des outils pour les enseignants.

    Le dispositif dispose d'un site très complet :

     Le programme est élaboré par Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neurosciences cognitives et directeur de recherche à l’INSERM de Lyon, auteur de nombreux ouvrages sur le fonctionnement cérébral dont celui-ci est le plus connu est "les petites bulles de l'attention".

     

    Suite au succès du dispositif, un MOOC a été proposé conjointement par CANOPÉ et l’INSERM 

    (Les MOOC sont des cours proposés des écoles supérieures ou des université accessibles à tous gratuitement sur internet.) 

    En voici la présentation: 

    En appui au programme ATOLE (développement en milieu scolaire d’ateliers d’apprentissage de l’attention en lien avec les neurosciences cognitives), Réseau Canopé et CNRL-Inserm vous proposent une nouvelle session sensiblement augmentée du MOOC « L’attention, ça s’apprend ! », qui a été très suivi l'an dernier. Son objectif ? Toujours le même : aider les personnels éducatifs à favoriser l’attention des jeunes dans leurs apprentissages, mais aussi aider chacun à mieux comprendre et utiliser sa propre attention. Comment ? En suivant, pendant six semaines, à raison d’1 à 2 heures par semaine, une initiation à la maîtrise de l’attention et de la concentration à travers la découverte des mécanismes de ses fonctions dans le cerveau. 

     

    L’année dernière, j’avais commencé à suivre ce cours puis submergée par tout le reste, j’avais abandonné. Je suis vraiment contente de pouvoir reprendre cette année.

     

    En introduction 2 ressources sont proposées :

    La conférence de Jean-Philippe Lachaux (12 min) qui présente ATOLE 


     Une conférence proposée par France Inter lors de son cycle sur le cerveau intitulée « Les clés de la concentration et de l’attention » :

     

     

    ATOLE s’adresse selon moi à des élèves à partir du cycle 2, cependant les outils et les axes de travail proposés peuvent être adaptés à des maternelles…à suivre donc !

    Pour l’instant, je veux valider mon MOOC !

     

    Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 11 mai 2020.

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique